L'ANTRE DE LA SIBYLLE

Leporello, avril 1989, format d'un pli: 34 centimètres sur 24 centimètres, imprimé sur Rivoli, couvrure en toile de couleur rouge brique, premier plat imprimé, étui imprimé.

_On dit que le manteîon est un antre, une excavation profonde avec une ouverture étroite ; c'est de lui que s'élève le souffle inspirateur ; sur l'ouverture est placé un trépied élevé, sur lequel monte la Pythie pour recevoir le souffle et prononcer les oracles en vers ou en prose. _ Strabon, IX, 3, 5.

_Dies irae,dies illa Solvet saeculum in favilla Teste David cum Sibylla _ (Jour de colère, que ce jour là Où le monde sera réduit en cendres Et dont témoignent David et la Sibylle.)