ŒIL MUET

Livre de 39 pages, septembre 2003, 24 centimètres sur 30 centimètres, imprimé sur Rivoli blanc 90 grammes et 160 grammes,cousu, couvrure en toile, premier plat imprimé,étui imprimé.

_Pour Claudel : L'œil écoute. Appel à une attention recueillie. Les images, ici, murmurent. Muet soit l'œil donc, mais pas aveugle, car tout le livre joue sur les transparences, les recouvrements dans le mouvement de la page, les apparitions fugaces, la lumière du papier. La matière est ici primordiale, sans cette qualité de papier rien ne pourrait fonctionner. Ce livre qui vit par le geste qui « imprime », comme on dit, leur mouvement aux pages (n'oublions pas que Jean-Claude Mattrat dessine avec un dictionnaire), imprime aussi dans ses pages le geste par lequel elles naissent une première fois sur la forme de l'écran de sérigraphie, et une deuxième fois sous la main (et pour l'œil) du lecteur attentif. La main imprimée semble chercher à se saisir des formes évanescentes qui flottent dans la page. Aucun autre médium que le livre, et le livre dans cette matérialité là ne peut procurer une expérience identique. _ Marie-Jeanne Boistard, 2006.