activité |
catalogue |
qui - quoi |
contact |
chapitre |

flux rss iconomoteur

catalogue > RIEN NE S'Y OPPOSE

# 198

RIEN NE S'Y OPPOSE

2008

image de   RIEN NE S\'Y OPPOSE
image de  RIEN NE S\'Y OPPOSE
image de   RIEN NE S\'Y OPPOSE
image de    RIEN NE S\'Y OPPOSE

Livre de 28 pages, avril 2008, 27 centimètres sur 21 centimètres, imprimé sur Cyclus print 150 grammes, cousu, couvrure en toile de couleur caramel blond, premier plat imprimé, étui imprimé.

[... ] un matin. Sur la côte de la plus heureuse région du monde, une flotte de bateaux accoste, sous un soleil pâle qui luit dans la brume au-dessus de l'horizon. Les rocs et les buissons respirent l'air du matin dans sa première fraîcheur ; à côté, un temple de la plus noble architecture, signe de nobles habitants. Qui êtes- vous, vous qui abordez ces côtes chéries et protégées des dieux, dans l'épanouissement d'une nature superbe? Amenez-vous vos armées en ennemies ou en hôtes de ces nobles habitants? C'est Énée que les vents favorables poussent jusqu'au cœur de l'Italie. Salut à toi, héros! Rencontre ton destin ! La divine matinée annonce une journée claire ; puisse le soleil de midi être le prophète de la splendeur de ton empire, et puisse celui-ci grandir de jour en jour! [...]

Le soleil s'est couché ; sa course révolue, il s'enfonce dans la brume et brille par intermittence sur de vastes perspectives de ruines. La nuit se tapit près de la forêt rocheuse, les moutons s'apprêtent à rentrer au bercail ; les jeunes filles peinent à conduire leurs chèvres vers l'étang. Tu t'es écroulé, ô glorieux empire, tes arcs de triomphe sont en ruines, tes palais effondrés en proie aux buissons, recouverts d'un linceul de ténèbres, et dans tes cimetières désertés la brume rayonne à peine des lueurs du soleil couchant.

Goethe Johann Wolfgang von, Deux paysages d'après Claude Lorrain

Nombre d'exemplaires: 25
Prix indicatif de vente: 40 €

iconomoteur © 2008-2009 Jean-Claude Mattrat
Comment acheter ?
plan du site | accesskey
logo de validation XHTML 1.0 logo de validation CSS 2.1